The Triumph of Apophenia – 2016

Title:
No Picture, No Glory or the Triumph of Apophenia
Date:
2016
Specifications:
Vidéo HD, 16/9, 1080p
6’50’’

Un enchaînement savant d’images fixes et fondues articule détails de tableaux et visiteurs saisis sur le vif. Tout commence en les montrant alors qu’ils photographient, smartphone à la main avec fonction reconnaissance de visage, puis, comme entrant dans le détail, ce sont leurs gestes redoublant ceux des personnages peints qui sont juxtaposés, ce sont enfin les attitudes, les corps entiers qui sont mis en parallèle. Cette subtile mise en abîme du regardeur regardé et du photographe photographié pourrait aussi bien illustrer les théories du XVIIe sur le dialogue des mains et des regards pour la composition des peintures d’histoire. Cette chorégraphie des corps répond aussi à Duchamp, montrant le regardeur à l’œuvre, attentif ou assoupi, faisant l’oeuvre.

Extrait, Claude-Hubert Tatot, L’Hebdo, 8 Juin 2016

La photographie d’aujourd’hui n’est plus une simple image mais elle est connectée et liée à toute sorte de données. Nous partageons quotidiennement nos images mais comment sont-elles modifiées par les logiciels qui les relient, les regroupent et leur donnent un sens bien particulier?

Pour ce projet, une base de données d’images du lieu, des visiteurs et des peintures a été constituée dans la National Gallery de Londres. Ce processus a engendré une quantité de métadonnées tel que la position, l’heure, la détection d’un sourire, le nombre de visages, etc. Puis, le montage a été délibérément assisté par des logiciels d’analyse et d’indexation d’images. Ils ont permis d’associer des motifs récurrents tel qu’une couleur, un objet ou une expression faciale. Ainsi, de nombreuses décisions liées au montage ont été dictées par ces logiciels. Cette vidéo met donc en avant une construction narrative en détournant les outils de captation et d’analyse d’image pour en faire un acteur de la création narrative.

Les personnages et les œuvres filmés se retrouvent donc embarqués dans un scénario mis en place par une technologie qui sans cesse choisit et interprète. Cette traversée en images révèle du rapport de notre société aux images.

Back to top